Élections départementales - Josette Durrieu et Alain Piaser candidats



Hier, Josette Durrieu et Alain Piaser, élus socialistes, ont annoncé leur candidature sur le nouveau canton de la vallée de la Barousse regroupant les ex-cantons de Lannemezan, Saint-Laurent-de-Neste et Loures-Barousse.

Josette Durrieu, Alain Piaser pourquoi cette candidature ?

Josette Durrieu : Je veux d'abord dire qu'avec Alain Piaser, Bernard Plano et Géraldine Dutheil, nous formons une équipe indissociable, qui représente l'ensemble du territoire du nouveau canton. Quant à moi, je suis candidate. J'ai mis du temps à me décider. Ne me demandez pas pourquoi, mais je suis candidate.

Alain Piaser : Henri Forgues ne se représentant pas, il m'est apparu naturel de me présenter. Dans un contexte compliqué, je suis impatient de poursuivre avec cette équipe les actions engagées au plan départemental, s'agissant notamment du domaine économique. J'avais beaucoup envie de faire partie de cette équipe d'action qui va agir sur ce territoire pour le faire avancer.

Comment vous situez-vous sur l'échiquier politique départemental ?

Josette Durrieu :Au niveau du département, il n'y a pas eu d'accord global avec le Parti radical de gauche (PRG). Seulement des accords locaux. Nous sommes dans la majorité départementale. Si elle reste à gauche, c'est là que nous serons.

Quels sont les projets et les priorités qui vous tiennent à cœur ?

Josette Durrieu : Aujourd'hui, nous n'allons pas rentrer dans le détail de notre programme. Nous allons poursuivre les actions engagées. Notamment au plan économique, entre autres s'agissant de la santé, de l'agriculture, des routes, de la culture.

Qu'allez-vous dire aux électeurs afin qu'ils s'expriment en votre faveur ?

Josette Durrieu : Nous roulons pour vous. Notre objectif est de participer au développement de ce nouveau canton qui compte 15.379 habitants répartis dans 52 communes. Mais participer aussi au développement de l'ensemble du département. C'est possible. Nous l'avons déjà fait. Les preuves sont là.

Propos recueillis par A. Maillé - La dépêche du midi 23/01/2015